Arrestations de Kabund et Jimmy Kitenge: Fayulu déplore « la dérive dictatoriale du régime Tshisekedi »

Martin Fayulu, président de l’ECIDé s’est exprimé ce jeudi 11 août 2022 sur les dernières arrestations enregistrées au sein de l’opposition congolaise.

Dans sa communication, Martin Fayulu a dénoncé ce qu’il qualifie de la dérive dictatoriale de la part de Félix Tshisekedi.

« La détention de Jean Marc Kabund, celle de Jimmy Kitenge et l’enlèvement de Maman Marie Masemi sont des preuves de la dérive dictatoriale du régime Tshisekedi. La liberté d’expression étant garantie par la Constitution, nous exigeons la libération de ces deux détenus politiques » , a écrit Martin Fayulu.
Le porte-parole de l’Alliance pour le changement (ACP), Ghislain Muanji, a dénoncé, mardi 9 aout, le non-respect des textes légaux dans le processus d’arrestation du président de leur parti politique.

« Nous sommes face à une forfaiture. Au niveau de l’affaire Jean-Marc Kabund, nous pouvons constater les irrégularités que nous n’avons cessé de soulever à travers les différentes correspondances que le président de l’Alliance pour le changement a adressées au président de l’Assemblée nationale. L’honorable Mboso s’est permis de lever les immunités de l’honorable Kabund et d’autoriser les poursuites. Ce qui est anarchique parce que les textes en vigueur à l’Assemblée nationale ne donnent pas cette latitude au bureau l’Assemblée nationale pour agir en tant que tel, et surtout en période de vacances parlementaires », s’indigne Ghislain Muanji.

Il a également dénoncé l’expédition de cette affaire par le bureau de l’Assemblée nationale.

Rédaction / cas-info.ca

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
27 + 29 =