Décès du Général Defao : « La mort est certaine mais l’heure de mourir ne l’est pas. » (Hon. Ados Ndombasi)

Qui aurait cru que ce grand chanteur François Lulendo Matumona, alias Général Defao nous quitterait un certain 27 décembre, quatre jours avant la date de son anniversaire! Certes, la mort est le passage obligé pour les êtres vivants mais lorsqu’elle frappe à notre porte, nous en souffrons sérieusement.

La culture congolaise vient de connaitre une grande perte car cet artiste défendait avec bravoure les couleurs de notre drapeau.

Sa mort qui survient juste après celle d’un autre artiste comédien Muteba Samuel dit Shaba, est un grand choc pour le monde culturel congolais.

Général Defao a connu un parcours élogieux dans la musique congolaise. Il nous a laissé de nombreuses œuvres musicales telles que « Amour scolaire, Famille Kikula, Tremblement de Terre,…» pour ne citer que cela.

Ces chansons l’immortalisent car l’artiste ne meurt jamais mais il survit à travers ses œuvres.

C’est ici le moment de rendre hommage à une virtuose de la musique congolaise qui mérite d’être enterré dignement en reconnaissance de sa précieuse contribution au rayonnement de notre culture.

C’est dans cette perspective que nous, les députés nationaux dont moi-même et quelques artistes musiciens , avons rencontré, Mercredi le 29 décembre 2021, le Ministre du Tourisme faisant l’intérim du Ministre de la culture et arts pour échanger sur les modalités de rapatriement de la dépouille de cet légende.

Les échanges étaient fructueux et nous espérons que le défunt sera inhumé dans les conditions dignes de son talent et de son rang. Malgré cela, rien de ce que nous pourrions faire ou dire, comblerait le vide que sa disparition a creusé dans l’univers culturel de notre pays.

François Lulendo Matumona dit Général Defao, que la terre de nos ancêtres te soit douce et légère !!! Repose en paix l’Artiste !!!

Hon. Ados Ndombasi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
23 − 2 =