Interdiction du titre lettre à ya Tshitshi : « Même si j’y ai été insulté, je pense qu’il ne faut pas interdire cette chanson au nom de la liberté d’expression » (Noël Tshiani)

L’actualité en République Démocratique du Congo est dominée par la suspension de diffusion de quelques titres des artistes musiciens dont la chanson Lettre à ya Tshitshi de l’artiste Bob Elvis, les réactions et les encouragements fusent de partout depuis la publication de cette décision.

« La chanson « Lettre à Y’a Tshitshi » de Bob Elvis est un chef d’œuvre qui passe plusieurs messages dans un style humoristique. Même si j’y ai été insulté, je pense qu’il ne faut pas interdire cette chanson au nom de la liberté d’expression ». a dit Noël Tshiani

Du côté de l’artiste concerné, Bob Elvis, la réaction n’a pas tardé, l’artiste dit regretté amèrement l’attitude des politiques congolais qui veulent faire du Président de la République un dictateur : « Vous n’êtes même pas de modèles pour vos propres enfants, ils ont honte de vous, vous avez dansé pour Mobutu, il vous a même chosifié, vous avez dansé pour Kabila et vous êtes entrain de transformer peu à peu le Président actuel en dictateur, car vous savez que vous ne vivez que grâce à vos combines politiques, grâce à l’inconstance politique, vous ne défendez aucune idéologie. (…) vous êtes des hommes dépourvus du sens de l’honneur, des politiques sans vision , sans principe, sans dignité, des moutons. » a dit l’artiste musien, Bob Elvis.

Rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
18 ⁄ 2 =