Kasaï Central : Le gouvernement provincial récupère ses installations utilisées par la MONUSCO

La MONUSCO a libéré officiellement le mercredi 19 mai les installations qui abritaient son quartier général dans la ville de Kananga. Le cadre a été remis au Gouverneur de province intérimaire, Tharcisse Kabatusuila. L’acte s’inscrit dans le cadre du départ d’ici juin 2021 de la mission Onusienne dans la région du Kasaï.

C’est sur base d’une évaluation conjointe de la situation sécuritaire avec le gouvernement de la RDC que la MONUSCO se retire du Kasaï. La région étant dans un contexte post-conflit et sur recommandation du Conseil de sécurité de l’ONU, la MONUSCO a été invitée à quitter l’espace d’ici juin 2021.

Après avoir récupéré le bâtiment, Tharcisse Kabatusuila a salué le travail abattu par la mission Onusienne pour le retour de la paix dans la région, indiquant que la province va poursuivre sa coopération avec les agences du système des Nations unies qui continuent leur travail dans la région.

Lors de son passage à Kananga en février dernier, le représentant spécial adjoint du Secrétaire général de l’ONU et Coordonnateur humanitaire des Nations Unies, David Mclachlan-Karr, avait également rappelé que le départ de la MONUSCO ne signifiait pas du tout le départ de l’ONU de la région du Kasaï ; parce les agences Onusiennes restent sur place.

La MONUSCO qui a une histoire ancienne avec le Kasaï, était revenue dans la région en 2017, deux ans après, à la suite des violences liées aux évènements de Kamuina Nsapu. Ce nouveau retrait de la région est lié à la fin de cette crise.

Christian Kisila

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
13 × 17 =