Kinshasa : Face à la 3e vague de la Covid-19, la Police s’engage à faire respecter les gestes barrières (officiel)

Face à la montée des cas covid-19 sur l’ensemble de la République Démocratique du Congo,  la Police Nationale Congolaise (PNC) s’est redéployée dans la capitale depuis hier jeudi 10 juin. L’objectif étant de faire respecter les gestes barrières contre la 3ème vague du Coronavirus. Notons que cette descente sur le terrain fait suite à la demande du Gouverneur de la ville, Gentiny Ngobila, qui dénonce le relâchement observé chez plusieurs Kinois alors que la ville fait face à une crise sanitaire mortelle.   

Mercredi 9 juin passé, il s’était tenu une réunion élargie de commandement sous la direction du commissaire provincial adjoint en charge de la police administrative, le Commissaire supérieur principal Eddy Mukuna. C’est  à l’issue de cette rencontre que l’instruction a été donnée aux policiers de travailler, cette fois-ci, avec beaucoup de rigueur mais dans le respect des droits humains, pour que les recommandations des autorités sanitaires soient scrupuleusement  appliquées dans le but de contrer la maladie.

Ainsi donc, toute personne qui va refuser de porter le masque en public ou encore d’observer la distanciation sociale sera arrêtée, insiste la Police. Aussi, les agents de l’ordre ne vont pas se focaliser uniquement sur les usagers de la route mais ils vont également s’intéresser aux lieux de négoce et autres édifices qui reçoivent du monde.

Il sied de noter que c’est depuis le jeudi 3 juin dernier que le Ministère de la Santé, hygiène et prévention a officiellement déclaré  la troisième vague de covid-19 en RDC avec comme épicentre la ville de Kinshasa. En République démocratique du Congo, la lutte contre cette pandémie se heurte au faible équipement sanitaire du pays, au manque d’infrastructures, mais aussi à une population qui refuse de croire à la réalité du virus. D’après plusieurs autres sources  médicales contactées par votre journal, la situation épidémiolodique actuelle dans le pays peut s’aggraver dans les jours prochains et pourrait être suivie par une nouvelle vague avec l’apparition de certains variants dans d’autres pays, mais aussi à cause du non-respect des précautions sanitaires préventives par les citoyens et du manque de suivi de la part des décideurs politiques sur le respect des gestes barrières.

L’on constate également, d’après les statistiques contenues dans le bulletin quotidien de l’équipe de riposte contre la Covid-19, que la ville de Kinshasa enregistre plus de deux cents nouveaux cas journellement. Et pendant ce temps,  les mesures prises par le gouvernement pour limiter la propagation de la maladie  ne semblent plus intéresser personne.

Rédaction / le phare

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
26 + 13 =