Kinshasa: Le procès du général Delphin Kahimbi s’ouvre ce lundi au TGI/Gombe

C’est ce lundi 03 Mai 2021 que sera lancé le procès du meurtre du général Delphin Kahimbi, ancien chef d’état-major adjoint des Forces Armées de la République Démocratique du Congo, en charge de renseignements militaires, retrouvé mort le 28 Février 2020 à son domicile, à Kinshasa.

Ça sera devant le tribunal de Grande Instance de Kinshasa-Gombe.qu’au total six personnes ainsi que la veuve de Delphin Kahimbi, madame Brenda Nkoy vont comparaitre dans une audience publique. Il leurs reprochés d’homicide volontaire avec préméditation sur le général et de participation à la commission d’assassinat.

Il sied de rappeler ici que, le général Delphin Kahimbi avait été suspendu deux jours avant sa mort. Il était interpellé le 20 février 2020 par la Direction Générale de la Migration (DGM), tandis qu’il s’apprêtait à s’envoler pour l’Afrique du Sud.

Selon les enquêtes de l’armée, dans une déclaration signée le 28 février 2020 par le chef d’Etat-major des FARDC, le général Celestin Mbala affirmé que, toutes les dispositions avaient été prises pour élucider les circonstances de la mort du général Delphin Kahimbi. Pour sa part, la police scientifique était associée à la commission d’enquête pour éclairer l’opinion publique sur cette mort. Félix Tshisekedi, Président de la République lui, avait ému les vœux au cours du conseil des ministres du 28 février 2020, que les enquêtes soient rapidement menées afin de déterminer les circonstances exactes de la mort. Mais le 06 mars de la même année, dans le conseil des ministres suivants, Felix Tshisekedi avait annoncé que d’après les éléments en sa possession en ce qui concerne la mort du général Delphin Kahimbi, « il s’agit d’une mort par pendaison ».

Il faut noter que, le général Delphin Kahimbi a occupé la fonction de chef d’état-major adjoint des FARDC en charge de renseignements militaires pour une période de six ans. Il fut successivement commandant second en charge des opérations Kimya2 dans la province du Sud-Kivu et enfin commandant second en charge des opérations et renseignements de la 34e région militaire dans la province du Nord-Kivu. Il est présenté également comme un proche de l’ancien Président de la République, le sénateur Joseph Kabila Kabange.

Simon Mutombo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
27 − 20 =