Lomami: Des défenseurs de droits de l’homme à l’école du savoir à Kabinda

L’association sans but lucratif SOS de l’ Information Juridique Multisectoriel (SOSIJM), par l’entremise de la CNDH/Lomami organise depuis samedi 03 avril une formation sur la sécurité physique et numérique à l’intention des structures de défense des droits de l’homme et pro-démocratie de la ville de Kabinda, chef-lieu de la province de Lomami.

Une trentaine des défenseurs des droits de l’homme et activistes pro-démocratie ainsi que des journalistes œuvrant dans la ville héroïque participent à une formation de renforcement de capacité sur leur sécurité, tant physique que numérique.

Sous la facilitation de Christian Chifen et Mme Arc en ciel Lora de l’ONG protection internationale, les participants ont ce lundi, vu leur capacité renforcé sur l’analyse et la gestion du risque, agression et menaces.

Le formateur s’est focalisé sur comment gérer le risque en utilisant la formule du risque et comment identifier les risques et les facteurs qui contribuent à rendre un DDH plus vulnérables.

Comment comprendre et agir face à une menace. Pendant 5 jours, les participants seront outillés sur la manière de faire leur travail sans s’exposer et aussi sur la gestion des données numériques.

Cette formation a pour cadre la grande salle de la Kapamba’s, au quartier Congo II, dans la commune de Kabuelabuela.

Johnny Kasongo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
23 − 10 =