Lualaba : « Empire Masuka » caractérisé par la ruse et les mensonges, excelle en mafias politiques et financières

Depuis plus de 20 mois à la tête de la province du Lualaba en l’absence de son titulaire Richard Muyej, le Vice gouverneur Fifi est devenue la déesse du Lualaba qui fait tout ce que bon lui semble.

Après avoir réussi à séduire la famille du Chef et quelques uns de son entourage, Masuka est considérée actuellement comme la fille de la maison a-t-on appris des sources dignes de foi. C’est elle qui apporte de l’argent en liquide à cette famille, cela au détriment du peuple Lualabais, tout ça, dans le but de sauvegarder son pouvoir.

Surnommée par ses proches maman béton, Masuka Saini a imposé une politique de gestion qui se démarque par la ruse et les mensonges. C’est elle qui a le mot à dire et aucune de ses décisions ne doit souffrir de failles car étant seule la patronne du Lualaba qui ne peut être contestée. Aujourd’hui, Masuka ne fait pas l’unanimité suite à son comportement qui est celui d’intimider les gens qui essaient d’émettre un avis contraire à ce que elle pense. Et pourtant, lorsque l’on occupe des fonctions officielles, on doit toujours s’abandonner aux critiques afin que ces dernières arrivent à vous orienter, ce qui ne pas le cas avec Mme Masuka.

D’après nos sources, certains membres de son gouvernement sont considérés comme des figurants car, n’ayant pas même le Job description pour leurs ministères respectifs. Le gros de leur travail est fait par son cabinet dirigé par son fils devenu le prince du Lualaba qui peut signer certains ordres de mission sans que le ministre de tutelle ne soit associé. ‹‹ C’est du jamais vu, nous sommes là comme vous le savez justement pour combler seulement le vide. En réalité, en tant que des gens normaux nous ne pouvons même pas être dans ce gouvernement qui n’a pas un leadership. Je vous dis la vérité, Mme Masuka c’est tout sauf rien. Avec certains de mes collègues, avons pris seulement la résolution de ne plus lui apporter des conseils car elle est loin de comprendre c’est quoi la gestion publique ››, s’est confié à nous un membre de son gouvernement.

Aujourd’hui l’on peut tout dire que Muyej a détourné l’argent de la province, mais il reste le seul qui a su rattrapper le retard de cette jeune province pour faire d’elle, province pilote. Richard Muyej avait une vision peut-être mal entouré, mais actuellement il n’y ni de la volonté, ni de vision pour pérenniser les acquis ajoute un membre de son cabinet. Par contre, tout ce qui est fait c’est du business au détriment de la province. ‹‹ Nous sommes confondu à un Parc animalier où l’on y trouve des bonobos entrain de sauter comme pour dire, les choses marchent bien ››, déclare l’un des ministres de son gouvernement.

Fifi Masuka, une véritable femme d’affaires à la tête du Lualaba

Même si vous avez la confiance totale du Chef de l’État, vous ne pouvez jamais exprimer cela publiquement. Se confiant à l’un des pasteurs proche du président de la République Fifi Masuka déclare ‹‹ C’est moi qui est tout fait pour que le président et sa famille gagne de l’argent. Je leur ai accordé beaucoup de marchés dans les mines alors je n’ai rien à faire avec un quelconque ministre de la République. Du moment que j’ai la confiance du Chef, rien ne me sera impossible ››. Elle se contente de la manière dont elle fait pour les autres, au détriment des bénéficiaires directes de la province.

Mme n’a plus la confiance du Chef ?

La réponse serait oui. Car aux dernières nouvelles, l’histoire de Kanyama Kasese a mis et continue à mettre très mal à l’aise le gouvernement central et cela suite à plusieurs rapports publiés surtout celui de la Société Civile. Se trouvant en mauvaise posture, Fifi Masuka tente depuis lors de se refaire une santé politique auprès du Chef. À titre d’exemple, elle a fait venir à Kolwezi quelques membres de l’entourage du président de la République afin de plaider sa cause. Son soutien somptueux au mariage de la fille du Chef avec une bagatelle somme d’argent toujours dans le but d’une sympathie et après plusieurs tentatives demandes pour aller à Kinshasa, la situation demeure la même.

C’est quoi la pomme de discorde ?

Selon les sources proches de la présidence la bienheureuse Marie-Thérèse Masuka avait fait une promesse au Chef de lui trouver de l’argent pour soutenir la campagne de l’un des candidats au Kenya qui venait de perdre la présidentielle. Promesse non tenue, Masuka ne sais comment se justifier face à cette affaire. Autre fait saillant, Mme la patronne du Lualaba aurait fait déplacer beaucoup d’argent de la province jusqu’à Bruxelles dans un Jet privé, avec la facilitation de son nouveau mari qui serait au sein de l’Union Africaine à Addis-Abeba, en Ethiopie.

Pour l’heure, la gouverneur intérimaire du Lualaba négocie l’obtention de visa pour les États Unis d’Amérique afin de s’exiler car les faits sont probants démontrent plusieurs sources fiables du pays.

La Rédaction de Surveillance.cd étant déjà en possession des plusieurs informations, promet leur publication dans les jours à venir.

Rédaction / Surveillance.cd

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
21 − 9 =