Médias : « J’étais gêné » Charles Mbuya désamorce la polémique sur François Kabulo Mwana Kabulo

De retour dans la capitale, dimanche dernier à l’occasion de la Nuit du football africain, Charles Mbuya a reçu un bain de foule mémorable au Stade des Martyrs. Après qu’il ait vécu un moment « gênant » à quelques minutes du coup d’envoi, il a fait une mise au point.

Charles Mbuya était de retour chez lui. Le journaliste congolais, passé par Nyota Télévision et surtout Digital Congo, retrouvait un environnement qu’il a couvert par ses productions journalistiques de grande qualité sur le sport congolais dans Digital Sport pendant plus d’une décennie. Et le public kinois a tenu à rendre la pareille à celui qui travaille pourCanal+ Groupdepuis septembre 2017 à coup d’applaudissement et de chants à la gloire du natif de Kamina.

« J’ai été agréablement surpris par l’accueil chaleureux que vous m’avez réservé lors de ce passage éclair à Kinshasa et pour être honnête avec vous: ça m’a vraiment fait plaisir », a plus tard écrit M. Mbuya sur ses réseaux sociaux.« Notre mission, c’est de vous accompagner au mieux à vivre intensément votre passion pour le sport, pour le foot et on travaille chaque jour pour être à la hauteur de vos attentes. »

« J’étais gêné »

Toutefois, les supporters congolais ont répété en chœur un chant « Charles Mbuya, oleki Kabulo (Charles Mbuya vous dépassez Kabulo NDRL » qui a mis le principal intéressé, dans un instant de gêne à peine dissimulée, devant les milliers de voix dans les gradins du stade. Charles Mbuya a tenu à remettre les pendules à l’heure.

« Ceux qui me connaissent depuis longtemps savent mon attachement au respect que nous devons aux anciens, aux ainés, c’est une valeur africaine» a recadré le présentateur de « Grandes gueules ».

À propos de François Kabulo Mwana Kabulo, présentateur de Sport dimanche sur laRTNC et l’une des personnalités médiatiques les plus réputées au pays, qu’il n’a pas nommé directement, l’ancien journaliste de laBBC Afriqueaffirme qu’il « n’a jamais voulu me comparer à eux et c’est pourquoi j’étais gêné par les chants de circonstance entendus au Stade lors de mon passage. » Espérons que son message, qu’« il ne faut pas perdre de vue l’essentiel : la refondation du football congolais » trouvera écho aux oreilles des principaux intéressés.

Rédaction/footrdc

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
24 + 25 =