Nord-Kivu : Le député national Josué Mufula interdit par la DGM de regagner Kinshasa

Après l’apogée d’une scène théâtrale avec l’un des comédiens de Goma Kasereka Tshimanga (Djasa Djasa) en mode vidéo, où le parlementaire Josué Mufula avait juré de ne pas consulter son coiffeur pour couper sa barbe ainsi que sa chevelure pendant que, que le régime militaire lié à l’état de siège et la taxe Registre des Appareils Mobiles fonctionnent, suivi d’une plainte qu’il a initiée contre l’entreprise (PREMIDIS) , le député national Josué Mufula est soumis à une obstruction de se déplacer hors les périmètres de la ville volcanique de Goma.

D’emblée, l’acteur politique Josué Mufula était sur la voie d’effectuer un voyage l’après-midi de ce mardi 8 février 2022 pour Kinshasa la capitale congolaise, au terme de son bref séjour à Goma où il était invité spécialement pour participer à l’activité culturelle annuelle dont-il s’agit du « festival Amani ».

Dans un message vocal balancé dans les réseaux sociaux enregistré juste après l’avoir débarqué de l’avion, il se révèle qu’il a été aperçu par un élément de la Direction générale des Migration (DGM), quelques minutes avant le décollage de l’engin volant.

Le deputé national Josué Mufula présume à travers ce même vocal que, l’agissement qu’il vient de subir serait motivé ses profondes analyses mettant en exergue l’état de siège, et les imbroglios qui s’observent dans l’administration de la ville de Goma par le maire policier François Kabeya en qualifiant à titre impopulaire, sa décision à l’endroit des conducteurs des motos en transport en commun à peindre leurs véhicules à la couleur jaune du drapeau national.

« Je suis ici à l’aéroport de Goma, je voulais regagner Kinshasa après avoir participé au festival Amani et aussi d’autres activités avec la base après notre vacances parlementaires. Curieusement, au pied d’avion j’ai été intercepté par le chef de poste de la DGM qui dit avoir reçu l’ordre de sa hiérarchie pour m’interdire de voyager », indique-t-il.

Toutefois, le député Josué Mufula annonce tout de même qu’il etait victime d’une tracasserie la veille au marché Alanine où son véhicule a été confisqué par les agents de l’ordre jusqu’à être conduit à la commune de Karisimbi pour des motifs non élucidés.

Au finish le dimanche dernier, c’est le député provincial élu de Beni Jean-Paul Paluku Ngahangondi qui a été arrêté et détenu au cachot de l’ANR pour ses sorties médiatiques contre le régime spécial de l’état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

Paul Zaïdi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
46 ⁄ 23 =