RDC : « Aux Jeunes, je dis qu’il est temps, l’avenir se prépare et c’est aujourd’hui qu’il faut reprendre conscience » (Daël Tumbwe)

La République Démocratique du Congo compte depuis le 30 juin 2021 dernier un nouveau mouvement patriotique dénommé « Le mouvement des Révolutionnaires Congolais » en abrégé MRC, qui est le symbole d’une révolte citoyenne 61 ans après l’accessions à l’indépendance de notre pays, la République Démocratique du Congo.

61 Ans après, notre pays malgré les multiples éloges qui lui sont dévolus comme scandale géologique, gâchette de l’Afrique, poumon économique de l’Afrique est loin d’être ce qu’il devait être ce jour.

Dans une interview exclusive accordée à la rédaction de alaunerdc.net, le Coordinateur National du MRC, Daël Tumbwe parle des motivations qui les animent.

« Plusieurs secteurs de la vie humaine sont à l’arrêt et force et malheureuse de constater que c’est le RD Congolais lui-même qui depuis le 30 Juin 1960 en est la cause et cela peut se démontrer. Cette situation a commencé avec nos paires qui ont été pour certains manipulés et instrumentalisés, pour d’autres égoïstes et mauvaise foi de mettant en place un système ou les anti valeurs comme le vol, le pillage des ressources tant naturelles que minières et bien d’autres étaient arrivés jusqu’à être le quotidien des Citoyens. » a dit le Coordinateur.

Et d’ajouter : « Cette situation a plongé le pays dans un gouffre inimaginable dans lequel seul la révolte peut nous en faire sortir. Cette révolte est citoyenne, consciente, intellectuelle et surtout Démocratique. »

Dans sa peau de Coordonnateur National, Daël Tumbwe reste convaincu qu’avec beaucoup de détermination et d’engagement, la jeunesse Congolaise est prête à relever les grands défis de notre pays.

Pourquoi avoir attendu la date du 30 juin pour la sortie officielle ?

« Nous avons choisi la date du 30 Juin pour comme ce fut le cas en 1960 avec des révoltés comme le premier premier ministre Patrice Emery Lumumba, nous puissions cette fois ci prendre les choses en main en participant à la gestion des biens publiques d’une manière responsable et consciente. Les générations de demains devront hériter de ce que nous leur léguerons et cela doit être le fruit d’une bonne conduite globale d’aujourd’hui. »

Pourquoi le choix de la révolution ?

« Parce pour arriver à avoir quelque chose, il le faut au prix de beaucoup de sacrifices, il faut une révolte, une reprise de conscience et cela se caractérise par un changement Global, Général, total si nous pouvons le dire ainsi et cela passant par tous car nous avons 2.345.409 Km² à reconquérir et d’en faire un réel paradis. »

Un message aux congolais principalement la jeunesse

« Au congolais, je demande de se réapproprier de cette indépendance acquise aux prix d’énormes sacrifices qu’ont consentis nos alleux. Nous avons une énorme dette envers notre pays qui nous regarde impuissant alors que la divinité nous a tout donné. Le monde entier nous regarde et se moque de nous.» martèle Daël Tumbwe.

Et de conclure : « Aux Jeunes, je dis qu’il est temps, l’avenir se prépare et c’est aujourd’hui qu’il faut reprendre conscience, s’intéresser à la politique, s’intéresser à la gestion de la chose publique et surtout de se préparer à prendre la relève car ceux qui sont là aujourd’hui vont partir et il devra y avoir une relève prête à prendre le relais et à défendre les intérêt de notre chère République Démocratique du Congo. »

Rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
33 ⁄ 11 =