RDC-Environnement: Le Fonds Forestier National s’engage à matérialiser le projet du jardin scolaire avec 1 millions d’arbres

En marge de maximiser les opportunités de sa lutte contre la problématique du changement climatique, la République démocratique du Congo s’est attribué le défi potentiel de planter un milliard d’arbres à l’horizon 2023 en effet, la campagne y relative avait été lancée en juin de l’an passé à l’occasion de la journée mondiale de l’environnement. Ce projet ambitieux fait actuellement, l’objet d’une préoccupation majeure du Fonds Forestier National, « FFN« , sous la houlette de son Directeur Général Honoré Mulumba Kalala, en pleine tournée a l’intérieur du pays, actuellement à Lubumbashi dans le Haut-Katanga.

Cependant, Kasindi la troisième frontière terrestre du pays n’a ni arbre à couper pour faire payer la taxe d’abattage, des concessions déboisées pour faire payer la taxe de déboisements et en attendant l’aboutissement des démarches d’harmonisation avec des provinces d’origine des bois pour la taxe de reboisement, le 75% de peu de bois qui passent par cette cité frontalière sont déclarés à Bunia, le poste de Kasindi renforce de son côté le principe du contrôle documentaire pour permettre tant soit peu la maximisation de recettes pour le compte du trésor public.

« sans lesquelles le FFN ne saurait réaliser ses missions notamment celle de financer les projets de reboisement et permettre à l’Etat congolais d’accomplir son engagement pris dans le cadre du défi de restaurer 8 millions d’hectares des paysages forestiers dégradés à l’horizon 2023 », a indiqué Kambale Nyabughemi Yanick chef de poste du FFN-KASINDI.

A l’en croire créer en 2009, le FFN s’est doté d’un parc à bois moderne de Kasindi en 2019 dans le village de Kambo sur la route nationale numéro quatre, en groupement des Basongora dans le territoire de BENI au Nord-Kivu, ce parc à bois est d’une importance capitale dans la lutte contre l’exploitation illégale et le commerce illicite du bois d’œuvre à travers les contrôle et procédures d’exportation, il est en même temps un mécanisme nécessaire, utile pour la mobilisation et la maximisation des ressources financières ce qui va servir à l’achat des matériels et intrants, puis leur expédition afin que les travaux du jardin scolaire puissent débuter, selon la politique du chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, axée sur la perspective d’un milliard d’arbres d’ici 2023.

Il importe de signaler en outre que, dans le cadre de renforcer le contrôle et endiguer l’évasion fiscale, le fonds forestier national (FFN-KASINDI) a été doté lundi 21 décembre 2020 d’un corps des Officiers de police judiciaire (OPJ).

Paul Zaidi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
10 × 9 =