RDC : Human Rights Watch confirme le soutien du Rwanda au M23 (communiqué de presse)

L’ organisation internationale Human Rights Watch vient de confirmer le soutien du Rwanda au M23 dans une récente déclaration publique. Dans un communiqué de presse, il est rapporté que le soutien du Rwanda au M23 est évident puisqu’une équipe de soldats rwandais a été vue patrouillant sur le territoire congolais avant les hostilités.

Ce soutien se reflète également dans les types d’armes utilisées par le M23, notamment les mortiers à longue portée qui ont semé la désolation dans l’armée congolaise. Comment ce mouvement armé, vaincu par les FARDC en 2012, pourrait-il se regrouper et se doter d’un arsenal militaire aussi puissant si le Rwanda n’était pas à la traîne.

Depuis la mi-juin 2022, le groupe militant du M23 a immédiatement tué au moins 29 civils dans les zones qu’il contrôle dans l’est de la République démocratique du Congo, a déclaré aux médias Thomas Faisi, chercheur principal sur la République démocratique du Congo à Human Rights Watch.

Des témoins ont déclaré à Human Rights Watch que le 21 juin, des insurgés du M23 ont tué au moins 17 civils, dont deux adolescents, immédiatement après des combats autour du village de Ruvumu, qui, selon eux, ont informé l’armée congolaise de leurs positions et de leurs cachettes. Certains ont été abattus alors qu’ils tentaient de s’échapper, tandis que d’autres ont été exécutés à bout portant.

Human Rights Watch a rappelé que « le meurtre délibéré de civils est une violation grave du droit international humanitaire, en particulier de l’article 3 commun aux Conventions de Genève de 1949, et constitue un crime de guerre ».

Rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
18 − 13 =