RDC : Le CSAC suspend trois télévisions de Kinshasa (officiel)

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (Csac) a suspendu trois chaînes de télévision émettant en République démocratique du Congo. Ce, après examen de la plainte du diffuseur par satellite Canal + international.

Il s’agit de Nsingi TV, Dondja TV et C2tv Sport. Il leur est reproché le non-respect et la diffusion frauduleuse des programmes non acquis par le droit.

Dans sa plainte, Canal + international avait fait observer au Csac qu’il reste le seul diffuseur à avoir acquis le droit exclusif en Afrique pour la diffusion de la finale de la Ligue des champions européenne auprès de la Fédération européenne de football.

Interrogé par rapport à cette décision, l’Ingénieur Cédrick Lualaba appelle les chaînes concernées d’amener plus de preuves auprès de l’instance étant donné que c’est une mesure conservatoire susceptible d’être levée. Il encourage les éditeurs des programmes à placer suffisamment d’accent sur les productions maisons.

Mais ce technicien espère que les autorités locales dans le domaine des médias prendront également des mesures fortes contre des personnes et les entreprises privées qui diffusent elles aussi des programmes de certains médias dans leurs bouquets payants, sans autorisation préalable ni protocole d’accord. Ce, depuis plus de trois ans, sans être inquiétés.

Il martèle que la majorité des éditeurs dont les programmes sont diffusés chez les opérateurs TNT, ne gagnent pratiquement rien, alors que ce sont des bouquets payants. De ce fait, ils sont tenus de payer des taxes à l’État. Surtout que la presse congolaise ne bénéficie pas d’exonération.

Pour rappel, la RDC est en plein processus de migration à la Télévision numérique terrestre (TNT) qui est déjà effective dans la capitale Kinshasa. Mais il importe de mettre de l’ordre pour assainir cet environnement.

Rédaction / congoprofond

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
4 ⁄ 4 =