RDC : Le Gouvernement tient à apurer les arriérés du manque à gagner du à la non fixation du prix moyen frontalier des produits pétrolier que subventionne l’Etat

L’augmentation du prix du litre des produits pétroliers à la pompe, l’échéancier à mettre en place pour apurer les arriérés du manque à gagner du à la non fixation du prix moyen frontalier ou prix réel des produits pétrolier que subventionne l’Etat et le ravitaillement des pétroliers ont constitué le menu de la séance de travail qu’a eue Didier Budimbu et ses hôtes.

Ensemble, ils ont passé au peigne fin la situation sur le niveau des réserves des produits pétroliers détenues par SEP Congo.

En sus, il a été aussi question de certains dysfonctionnements observés dans certains stations-service de la capitale.

Mais les échanges ont plus été axés sur les pistes de solutions appropriées afin de ne pas trop subir les conséquences de l’embargo du pétrole russe par certains pays occidentaux. Ce qui, à l’évidence, rend difficile le ravitaillement des produits pétroliers.

En ce qui concerne la hausse des prix des produits pétroliers, il faut reconnaître que le travail est en train d’être effectué pour un meilleur résultat au bénéfice de tous.

Les sociétés pétrolières qui redoutent par ailleurs une rupture de stocks dans certaines provinces dans les jours à venir l’ont fait savoir au ministre Didier Budimbu pour qu’une piste de solutions soit trouvée afin de parer à toute éventualité.

Cell Com. Ministère des Hydrocarbures / Rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
30 ⁄ 5 =