RDC : Le Président Turque, Recep Erdoğan séjourne à Kinshasa pour une visite officielle

L’arrivée, ce dimanche 20 février 2022, à Kinshasa, par l’aéroport international de Ndjili, du Président turc, Recep Tayyip Erdoğan, est un signe qui ne trompe pas. Elle témoigne, si besoin en était encore, de l’excellence des relations diplomatiques existant entre la RDC et la République turque.

Le président Recep Tayyip Erdoğan a affiché un réel enthousiasme à sa descente d’avion, visiblement heureux de fouler le sol d’un pays ami, un des grands partenaires africains que compte aujourd’hui Ankara au regard de son immense potentiel naturel.

Des membres du Gouvernement et d’hommes d’affaires turcs accompagnent leur président au cours de sa visite de deux jours dans la capitale congolaise. Tapis rouge, haie d’honneur, salutations des officiels, bouquet de fleurs, le rituel d’accueil s’est plutôt voulu sobre dans son agencement.

Au pied de l’avion, l’on pouvait noter la présence du Premier Ministre, Sama Lukonde, du Chef de la diplomatie congolaise, Christophe Lutundula, du conseiller principal au collège diplomatie, Christian Bushiri, du Gouverneur de la ville province de Kinshasa, Gentiny Ngobila, et d’autres officiels.

En un temps deux mouvements, après un court passage au pavillon présidentiel, le cortège conduisant l’hôte de marque de la RDC a aussitôt mis le cap sur le Palais de la nation. Un tête-à-tête est prévu, en début de soirée, entre le Président Félix-Antoine Tshisekedi et son homologue turc.

Trois accords bilatéraux sont en passe d’être signés entre la RDC et la Turquie, portant notamment sur la coopération militaire et industrielle, en plus d’un Protocole sur l’aide au financement entre les deux pays.

Pour rappel, la visite du président turc à Kinshasa fait suite à la rencontre qu’ont eu les deux Chefs d’Etats à Ankara en décembre 2021 en marge de la participation de la République Démocratique du Congo au Sommet Türkiye-Afrique. Les deux pays avaient, à l’époque, conclu trois accords de coopération axés sur la promotion et la protection mutuelle des investissements entre les deux gouvernements, la prévention de la double imposition sur le revenu et la prévention de l’évasion fiscale entre les gouvernements ainsi que sur le tourisme .

Notons que c’est pour la deuxième fois que la RDC accueille sur ses terres un président turc, la première visite remonte à 2010 sous le règne d’Abdullah Güi, à l’époque où Recep Tayyip Erdoğan était Premier ministre.

Cellcom/ Presidence

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
36 ⁄ 18 =