RDC : Lorsque le plagiat prime sur la plume dans la sphère des médias en ligne, le métier du journalisme dévient dégoûtant

Tout d’abord, le plagiat comme un phénomène de société, lié aux pratiques actuelles d’internet et symbolisant un mésusage, la communication médiatique, ou mobilisant des dispositifs communicationnels à portée plus restreinte ou soit élargie, fait le recours massif au copié-collé dont, les médias en ligne font réfléchir sur la portée communicationnelle du plagiat qui paraît en fonction d’un virus afin de mettre en lumière les médiations qui entourent et font surgir le plagiat dans l’espace médiatique et dans l’arène publique.

D’emblée inorant que, le plagiat est étroitement associé à la propriété intellectuelle. Ces derniers temps, les « copies » honteuses font la une des plusieurs articles sur internet et donc, la communication du plagiat est alors relativement foudroyante. C’est dans ce sens qu’aujourd’hui je brise le silence de ceux, victimes et lecteurs, qui n’ont les mots ni les procédures pour le dire.

Mon article publié sur lesvolcansnews.net :

Le même article repris sur le site magzote

https://magzote.com/2022/03/14/nord-kivu-une-femme-abandonne-son-bebe-a-la-maternite-48-heures-apres-laccouchement/

Selon plusieurs juristes contactés à ce sujet, il se révèle que, le plagiat est considéré sous trois angles :
• L’approche « éthique » (littéraire, intellectuelle), selon laquelle le plagiat (qu’il soit littéraire, scientifique, journalistique, universitaire…) sera considéré comme un emprunt illicite (selon la définition originelle, datant de 1697, plagiat : fait d’emprunter illicitement une oeuvre originale ») et sera assimilé à une fraude intellectuelle, une tricherie.

Et au finish, le plagiat comme fraude appelle une réponse avant tout administrative, mais aussi médiatique, par la dénonciation publique du plagiaire ; l’approche juridique, selon laquelle le plagiat sera un délit par rapport à la propriété intellectuelle, et sera considéré comme de la contrefaçon. Face au plagiat caractérisé comme délit de contrefaçon, la sanction ne peut être que juridique.

Paul Zaïdi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
13 − 5 =