Tribune : « Portez votre casquette de rassembleur, vecteur de paix et stabilité politique. » Iris Nzolantima au Président de la République, Félix A. Tshisekedi

Dans l’objectif de promouvoir la stabilité politique, la paix, le model africain, la discipline, les valeurs, et le respect de la hiérarchie officielle, la représentante du bureau de l’envoyée spéciale à la jeunesse de l’Union Africaine en RDC, Iris Nzolantima invite le Président Félix-Antoine Tshisekedi à porter sa casquette de vecteur de la paix et la stabilité politique.

C’est en ces termes qu’elle rappelle au Président Felix Tshisekedi, à propos de la place et du rôle que joue la jeunesse dans le processus du rétablissement de la paix : « Les jeunes font partie des premières victimes de la radicalisation et des conflits. Leur participation à la prévention et au règlement des différends est donc essentielle à l’instauration d’une paix durable. La jeunesse est synonyme de mobilité, de dynamisme et d’innovation » a-t-elle fait savoir.

Cette représentation s’oppose en tous points au principe d’ancienneté qui est souvent associé à la simple transmission des savoirs et des valeurs, donc au conservatisme, précise-t-elle. La paix est le cœur d’une économie. Sans paix, il ne peut exister une économie prospère. En cela, la paix entre les nations est l’objectif de nombreux États, Hommes et organisations qui œuvrent pour la paix. D’ailleurs, l’Union Africaine en est une !

Étant Défenseuse de la Charte africaine de la jeunesse, Nzolantima vise à protéger les jeunes contre la discrimination en leur garantissant la liberté de circulation, de parole, d’association, de religion, de propriété et autres droits humains, tout en s’engageant à promouvoir leur participation dans la société. Madame Nzolantima sollicite au Président de la République et Président en exercice de l’Union Africaine de ne pas éteindre les aspirations des générations futures à participer à la vie politique. Ce qui nous vivons aujourd’hui avec la majorité présidentielle en terme de crise politique, c’est du déjà-vu. La vision du Chef de l’Etat étant celle d’un Congo retrouvé, les acteurs autour de lui qui lui doivent loyaux et fidélités sont aussi des acteurs qui nécessitent prêcher le changement et le renouvellement de la classe politique émergeante.

En effet, être à proximité d’un Chef d’État c’est l’orienter, le conseiller, et aussi le concilier avec ses compatriotes. Iris Nzolantima insiste que « Un Chef d’État a toujours été rassembleur, large à pardonner les offenses, lent à la colère et riche en bonté, il est la représentation de l’autorité suprême (de Dieu) dans un pays. Il incarne des valeurs et l’indiscipline ou l’irrespect aux supérieurs n’en est pas une, sous toutes les formes. »

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo et Iris Nzolantima, une femme d’exception, défenseuse de la Charte Africaine de la Jeunesse, Bureau de l’Envoyée spéciale à la jeunesse de l’Union Africaine pour la RDC. Co-coordonnatrice de la Table des Décisions, un programme présidentiel.

Et de rajouter : « Nous vivons chaque jour une vie entamée dans la douleur, les guerres tribales, la guerre des minerais, l’instabilité à l’est du pays, les déplacés, les bavures, les violences basées sur le genre, le rôle des jeunes doit être positionné comme des vecteurs de paix et de sécurité pour le développement de la République Démocratique du Congo, et non constituer l’épilogue des divisions ou conflits inutiles à notre environnement, précédemment rempli de turbulences. »

La paix doit être gratifiante. Nous devons refuser d’être une génération prise au piège d’un état d’attente perpétuel parce que nous négocions toujours notre liberté politique et économique. Nous devons éviter que la rancœur née de l’injustice et des inégalités ne pousse les jeunes gens vers la violence armée. Cette année, sous la mandature du Président, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo à la Présidence de l’Union Africaine, la jeunesse panafricaine a eu des opportunités de se démarquer en rencontrant les Décideurs mondiaux, en étant partie prenante de plusieurs décisions politiques comme économiques en Afrique.

« Nous exigeons des actions concrètes, pas des promesses creuses en terme de stabilité politique, économique et institutionnelle, de la participation à la vie politique des jeunes, de la promotion des valeurs, des bonnes pratiques, du model africain et du panafricanisme, de l’héritage à léguer par le Mentorat ainsi que de l’inclusion de la jeunesse à la Table des Décisions », a-t-elle martelé avant de préciser qu’elle s’inspire du parcours élogieux son ancienne supérieure, la tunisienne Aya Chebbi dont elle personnalise une de ses citations « Ma génération, celle de la nouvelle classe politique émergeante, veut davantage d’espace politique pour favoriser le changement, considérer les jeunes comme partie intégrante de la solution et non comme source de problème. »

Pour rappel, Madame Iris Nzolantima est Défenseuse de la Charte Africaine de la Jeunesse, Bureau de l’Envoyée spéciale à la jeunesse de l’Union Africaine pour la RDC. Co-coordonnatrice de la Table des Décisions, un programme présidentiel de Mentorat piloté par le Président congolais et Président en exercice de l’Union Africaine, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Formée au prestigieux Collège des Hautes études de Stratégie et Défense (CHESD), de la 3ème promotion spéciale, elle exhorte ses collègues (de l’armée comme de la police) de toujours prôner les valeurs de la République nous enseignés qui sont la loyauté absolue au Chef de l’État, la protection du territoire national en toutes circonstances, l’unité, l’harmonie, la paix, la discipline, le respect pour que les générations futures bénéficient d’une stabilité politique, économique et financière, Iris Nzolantima est aussi membre du Conseil Consultatif Genre du Président de la République, « Les Femmes d’exception »

Rédaction / Presse I. Nzolantima

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
19 + 28 =