RDC : Tony Mwaba annonce de nouvelles conditions d’obtention du diplôme d’Etat

« Désormais ne sera éligible à l’obtention du diplôme d’Etat que le candidat qui aura obtenu au moins 50% dans l’une des branches essentielles de son option et réalisé un total de 50% des points à l’examen d’Etat et de l’école », a annoncé ce lundi 18 juillet Tony Mwaba, ministre de l’EPST.

Il l’a dit alors qu’il donnait le coup d’envoi des épreuves de l’examen d’Etat édition 2021-2022 à partir de Kolwezi dans le Lualaba, au complexe scolaire Hewa bora.  Tony Mwaba a par la même occasion invité les élèves finalistes à travailler dans la sérénité et à bannir les anti-valeurs.

« La session ordinaire de l’examen d’Etat 2022 se démarque de celles qui l’ont précédées. Elle porte en effet le sceau d’une grande réforme initiée à travers l’arrêté ministériel portant modification de quelques dispositions qui stipulent entre autres que désormais ne sera éligible à l’obtention du diplôme d’État, le candidat qui aura obtenu au moins 50% dans l’une des branches essentielles de son option et réaliser un total de 50% des points à l’examen d’État et de l’école. Dans ce nouvel environnement, la tentation peut être grande de chercher à décrocher le diplôme par tous les moyens », a noté M. Mwaba

Pour ces épreuves de quatre jours, 2653 centres sont ouverts sur toute l’étendue du territoire national pour près de 92O.000 candidats. 

La province du Lualaba d’où le coup d’envoi a été donné aligne 13408 finalistes dont 5902 filles pour le cycle long et 165 candidats dont 85 filles pour le cycle court répartis dans 35 centres.

Rédaction / Radio Okapi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
22 − 14 =