Tribune : A l’Assemblée provinciale du Lualaba, aucun chiffre de frais de fonctionnement n’est clandestin ni injustifié

Comme à l’école primaire ,l’ arithmétique demeure aussi difficile chez les uns malgré un certain âge acquis. Et chez les autres, ils se font maîtres de la mathématique sans les notions préliminaires de ce cours.

Le président de l’Assemblée provinciale du lualaba ,pour ceux qui ne le savent pas n’a jamais été dans des loisirs ,ou même libéralités illimitées comme l’ont souligné de soit disant petits communicateurs aux fardes sous les aisselles. Oui ! la confusion est possible pas jusqu’à rendre nos mémoires courtes à oublier les centaines des fêtes à l’actif de ceux-là.

L’assemblée provinciale du lualaba n’a jamais été dans une traîtrise ,cette hypothèse fallacieuse nécessite qu’une seule explication claire et nette en ce terme : l’assemblée provinciale du lualaba dirigée par L’honorable Président Kamwenyi Thumbu n’a fait pousser qu’une voiture déjà sur une pente dont l’inclinaison etait presqu’a 180°.

Quelle serait la réelle compréhension des boulets rouges tirés sur l’organe délibérant du lualaba ? La réponse est le questionnement d’une recherche musclée des pous sur une tête chauve effectuée par une personne dite normale.

Le contrôle rigoureux qu’effectue cette institution dans les services étatiques et le gouvernement provincial du lualaba créé des incongrus .

Ils parlent de 1.300.000$ qui se seraient partagés entre députés provinciaux….

Rire… Ce montant vrai soit-il renferme des justificatifs,il n’est pas clandestin.Ces incongrus oublient que ce montant englobe aussi le salaire du personnel de cette institution ,prêt de 300 ( trois cents qui y sont concernés ).

Étant à l’école d’apprentissage à la sorcellerie ,ils oublient que la demande des fonds y compris du fonctionnement est faite selon le besoin de la politique de l’institution.

La guerre de positionnement ? Ou le cœur à l’ouvrage ?

La leçon qu’ils veulent donner se boutique seulement lorsqu’ils sont hors gestion ? En mal de positionnement ils montent de petits communicateurs qui font conclure aux uns la légèreté de ce métier qui nécessite de hautes formations. Aucune leçon qu’un lualabais ou lualabaise portera attention qui proviendrait de ces personnes en mal de positionnement,ni de son entourage. Ne dit-on pas qu’on est bon joueur prêt a remporter le ballon d’or lorsqu’on est hors du terrain ? C’est l’impression que vous voulez donner à l’opinion ? Il est bon de calmer vos petits communicateurs aux ventres creux.

Bon à savoir!

Les besoins resentis, réels,primordiaux de telle ou telle autre province ne sont pas égaux ,ils dépendent aussi des ressources naturellement acquises. De ce qui précède,je vous fait chuter les bandeaux pour bien voir et comprendre la vitesse de l’éclair avec laquelle le lualaba se développe,en ayant pas les bandeaux aux yeux ,vous avez tous vu la stabilité des institutions éblouit dont le secret est la veille technique de la charpente de la province maintenue,entretenue par le sage honorable président Louis Kamwenyi Thumbu.

Oui, c’est clair ces incongrus

Ont manqué l’occasion de se taire pour critiquer à tort,selon les opportunités inopinées à leurs possessions respectives lors d’un événementiel.

A retenir!

Le vœu et le combat permanent de l’assemblée provinciale du lualaba avec son stabilisateur institutionnel Louis Kamwenyi Thumbu est de voir le vécu quotidien de la population du lualaba à l’amélioration.

I.Patmut

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
7 × 9 =