Tribune : « Route Kasumbalesa-Mokambo- Sakania, un exploit et une première en RDC » (Jules Kabula)

Le tronçon de la route nationale numéro 1 qui va de Lukangaba à la frontière de la ville de Sakania avec la Zambie, à la jonction avec la route Kasumbalesa est désormais entièrement asphalté ! C’est un exploit réalisé par la firme CCECC sous l’encadrement de l’agence congolaise des grands travaux et un financement du concessionnaire Jiayou. C’est une route qui respecte les normes en la matière.

Une heure et quelques minutes suffisent désormais pour faire le parcours Kasumbalesa village-Mokambo-Sakania ! Une chose inimaginable il y’a encore quelques mois. Cette amélioration du temps de parcours sur cette route de 150 kilomètres dans le Haut-Katanga est fruit des travaux y réalisés par la firme chinoise CCECC sous l’encadrement de l’Agence Congolaise des Grands Travaux et un financement du concessionnaire Jiayou.

Sur ce projet tout a été mis en œuvre pour une réussite assurée, partant de la mobilisation du matériel et du personnel de l’entreprise, au choix de la stratégie des travaux. Lancés au mois d’octobre de l’année 2020, donc en pleine période pluvieuse, l’entrepreneur avait mis à profit ce temps pour faire des travaux préparatoires. C’est notamment l’ouverture de l’emprise, la correction des courbures dangereuses, la suppression des pentes fortement accidentées par un rechargement systématique, vu que le trafic ici sera essentiellement constitué des poids lourds.

Dès l’annonce de la saison sèche de l’année 2021, l’entreprise a déployé plusieurs ateliers afin de construire les différentes sous-couches de cette route. Une plate-forme est construite, suivie d’une couche de fondation de 2 fois 15 centimètres, dont l’une est stabilisée au ciment. Puis est arrivé la couche de base faite en concassé 0-31,5 juste avant la pose de la couche de roulement de 5 cm d’épaisseur en béton bitumineux, de quoi garantir une longue vie à cette route et satisfaire toutes les partie prenantes au projet.

En ce mois d’avril 2022, le résultat est là ! L’ensemble des 145 kilomètres constituant le projet routier est asphalté ! Les 5 kilomètres restants seront réalisés sur la voirie de la ville de Sakania.

Cette route est traversée par plusieurs cours d’eau qui ont nécessité des ouvrages de franchissements. Une touche bien particulière a été mise à contribution dans le signalement de ces endroits. Il s’agit de la mise en œuvre des glissières métalliques avec possibilité de réflexion de la lumière une fois la nuit tombé. Ces glissières encrées profondément dans le sol ont été également placées dans toutes les zones en pentes et les fortes courbures.

La route Kasumbalesa Mokambo Sakania est une route qui parle à l’usager. La signalisation verticale est déjà mise en œuvre sur l’ensemble du linéaire, et celle horizontal est en cours d’achèvement.

Le concessionnaire qui a financé ces travaux récupèrera sa mise avec les intérêts d’usage à travers l’exploitation de postes de péages. Quatre postes sont en construction pour la perception des frais d’usage de la route. Il s’agit des poste de péage situés aux points kilométriques 5+225; 72+750; 85+724 et en fin 138+850. Les surfaces d’accès et celles attenantes au poste de péage ont été bétonnés. Les structures d’accueil du hangar du poste de péage sont ancrées dans ce béton. Au poste de péage situé au point kilométrique 5+225, l’on sait déjà voir l’auvent métallique qui a été installé en plus des bâtiments administratifs et ceux de logement qui sont en cours de finalisation.

Le projet de construction et réhabilitation de cette route comprend également la construction d’un parking à Mokambo de 2000 camion de capacité, et d’un immense port-sec à Lukangaba avec un parking de 1500 camion de capacité à l’import comme à l’export, localité situé à la frontière de Sakania avec la Zambie. D’ici est sorti de terre l’ensemble de bâtiment utiles à un service frontalier, à savoir le poste de douane, les hébergements des agents, les bureaux des services à la frontière, les bâtiments d’inspection de douane, les banques et autres. Actuellement, il est mis en œuvre les travaux des finitions intérieures des bâtiments dont la pose des carreaux et la mise en œuvre de la partie électricité. Le projet prévoit l’installation des portiques de scannage des marchandises pour éviter le déchargement qui est une opération laborieuse. La firme Jiayou annonce avoir déjà passé une commande chez un des meilleurs fournisseurs de pareil équipement de scannage de marchandise, d’un model fixe à installer au port-sec de Lukangaba et un autre mobile à installer au parking de Mokambo.

Il faut dire ici que cette réalisation est un exploit que saluent les usagers de cette route. C’est un modèle de concession que la République devra capitaliser sur d’autres projets tant routiers que ceux relevant d’autres secteurs. A noter que l’ensemble de ce projet coutera la somme de 229 millions de dollars US.

Jules Kabula

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
6 × 15 =