RDC : Les préparatifs du mois de la femme évoqués au ministère du Genre avec l’Onu Femme

La Ministre du Genre, Famille et Enfant, Mireille Masangu Bibi Muloko a échangé lundi , 19 février avec une délégation de L’ONU-Femme, conduite par Adama Moussa, Représentant résident de l’ONU femme/Rdc. Au menu de leurs échanges figurent notamment, les préparatifs du mois de la femme.La question de la prise en charge de la femme en général et le rapport de bonne collaboration entre le ministère du Genre et l’ONU femme ont également constitué l’ossature de ces échanges.

« Je venais juste rencontrer Madame la Ministre pour lui présenter mes civilités, par ce que nous sommes en début d’année, présenter mes meilleurs vœux et surtout apprécier tous la collaboration que nous avons eu pendant l’année 2023 et souhaiter que 2024 nous ayons les mêmes relations de collaborations. L’autre élément, ce que nous sommes dans le mois de la femme, le mois de mars qui va commencer bientôt, il était extrêmement important de venir encore affirmer notre solidarité aux femmes de la RDC, que ça soit les femmes politiques, que ça soit les femmes affectées par la situation de conflit, que ça soit les femmes affectées par la situation humanitaire, il était important que nous venions dire de vive voix à la Ministre que nous sommes solidaires ou véritablement engagés derrière les autorités nationales, pour apporter notre pour apporter tout notre soutien.

Il était aussi important, parce que nous avons vu le lancement du mois de la femme qui a été effectué par son Excellence, surtout la sobriété avec laquelle qu’elle voudrait que cette fois que ça soit moins festive et que ça véritablement en solidarité à travers le port des habits noirs, pour nous c’est vraiment important et pour nous, c’est vraiment important », a dit Adama Moussa, le Représentant résident de l’ONU femme en RDC.

En outre, Adama Moussa a lancé un message de solidarité à toutes les femmes, surtout en ce moment les femmes de l’Est de la RDC sont victimes de beaucoup d’actes criminels, leurs imposés par les terroristes du M23.

Rédaction / Digital congo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
36 ⁄ 18 =