Crise à l’OGEFREM : Sama Lukonde rappelle le ministre Chérubin Okende à l’ordre

Le chef du gouvernement Jean-Michel Sama Lukonde,  s’est finalement prononcé au sujet de la crise que traverse l’Office de Gestion du Fret Multimodal (OGEFREM) en prenant, en même temps, des décisions.

Dans un document signé le 18 mars par le premier ministre Jean-Miche Sama et envoyé au Ministre des Transports, Voies de communication et de Désenclavement, Chérubin Okonde, le chef du gouvernement a invité ce dernier, à observer strictement son champ d’exercice du pouvoir de tutelle, se référant notamment sur la suspension de société Golden Jiangsu Coast et Africa Union Cargo, pourtant partenaire de l’OGEFREM depuis quatre ans environ.

Pour le premier ministre, cette décision du Ministre Okende devra être reconsidérée. « Je tiens à vous faire observer, en ce qui concerne les injonctions de suspension des contrats liant l’OGEFREM aux sociétés Golden Jiangsu Coast et Africa Union Cargo, que vous aurez dû demander à l’OGEFREM, à la rigueur, d’établir un état des lieux desdits contrats au regard des accusations et des irrégularités qui auraient été portées à votre connaissance, afin de vous permettre d’avoir des éléments d’appréciation objectifs, susceptibles de vous éclairer utilement et de suggérer, le cas échéant, des orientations qui tiennent compte des intérêts de l’OGEFREM et de son personnel (…) », fait observer le chef du gouvernement dans sa correspondance.

Une autre décision qui doit être reconsidérée, c’est la réintégration de dix agents et cadres licenciés depuis l’année 2017. Pour Sama Lukonde, il serait prudent, pour Chérubin Okende de prendre en compte les recommandations de la commission de discipline sur l’examen « froidement » du dossier de tous ces agents et cadres révoqués.

« Cette recommandation, que je trouve prudente, devait vous guider pour apprécier l’attitude qu’il convient d’adopter afin d’éviter les conséquences du genre de ce que l’OGEFFEM connaît aujourd’hui », explique-t-il.

Pour rappel, à l’OGEFREM, il s’observe un arrêt de travail depuis un certain moment. Il y a à peine quelques agents qui sont visibles dans les bureaux. Les agents et cadres de l’Office de Gestion du Fret Multimodal reprochent, au Ministre Chérubin Oende, l’ingérence dans les affaires internes.

Rédaction/ Journal de Kinshasa

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
3 + 9 =