Haut-Katanga : 158 cas de choléra dont 14 décès recensés en l’espace d’une semaine à Likasi

En une semaine, le centre de traitement du choléra à Likasi dans la province de Haut-Katanga a accueilli plus de 150 patients. La Division provinciale de la Santé fournit les intrants et l’ONG internationale Médecins sans Frontières/France fournit un soutien matériel. Jusqu’au 16 février, la ville de Likasi, à l’exception du centre d’instruction militaire Mura, a enregistré 250 cas de choléra, dont le premier a été signalé en décembre dernier.

Les patients sont également soignés au centre de traitement du choléra de l’hôpital général de référence Daco dans la commune de Kikula. 14 personnes sont déjà décédées de cette maladie, dont 7 dans la communauté.

De plus, il a été signalé que 158 personnes ont été hospitalisées dans ce centre du 12 au 15 février, dont neuf ont perdu la vie. Selon des sources proches du centre, malgré le fait que toutes les communes de Likasi ont été touchées, la majorité des victimes proviennent de la commune de Kikula, en particulier des quartiers Okito et Kampemba. Ils ont déclaré que les résidents de ces quartiers utilisent l’eau d’un cours d’eau et de puits non assainis. L’autorité urbaine a révélé ce qui a contribué à la propagation de cette épidémie.

Que tous les cas suspects soient référés au centre de traitement où la prise en charge est gratuite, a recommandé l’autorité locale. Pour faire face à cette situation, le centre est pourvu en intrants par la division provinciale de la santé.

Le vendredi 16 février, l’ONG internationale Médecins sans frontières/France a aussi remis des intrants à cette structure médicale. Entre temps, la radio communautaire de Likasi a mis à la disposition des relais communautaires un temps d’antenne pour la sensibilisation de la population sur les mesures d’hygiène à observer pour éviter la progression du choléra, a rapporté la radio onusienne.

Rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
21 × 10 =