Kinshasa: accord sur les limites imposées aux motocyclistes interdits de circuler à Gombe

Un accord a été trouvé samedi sur les limites imposées aux motocyclistes interdits de circuler dans la commune de Gombe, à Kinshasa, en République démocratique du Congo, lors  d’une audience que le commandant de la police a accordée à une délégation des conducteurs de ces engins, a-t-on appris dimanche d’un communiqué.

« On s’est mis d’accord que sur l’avenue de libération (ex 24 novembre) les taxis motos s’arrêtent sur Mont des Arts. Sur avenue des huileries on va se limiter sur celle du livre. Sur l’avenue Bokasa et Kasaï,  on va se limiter au niveau de l’avenue Tombalbay. Désormais nous revenons à nos anciennes délimitations », a-t-on lu dans le communiqué signé par Blaise Kilimbalimba, commandant de la police ville de Kinshasa.

Le coordonnateur du réseau des motocyclistes a profité de l’occasion pour leur rappeler de respecter la mesure prise et de ne plus dépasser les limites fixées avant de plaider pour la relaxation des conducteurs de taxi-motos qui ont été appréhendés par les forces de l’ordre.

« Nous avons saisi la même occasion pour demander au commissaire provincial de la police de relaxer les motocyclistes interpellés ainsi que les motos saisies. Ils nous a promis de faire le rapport à la haute hiérarchie pour voir s’il peut obtenir quelques mesures de grâce », a déclaré Guillaume Kabangayi, coordinateur national du réseau des motocyclistes.

Selon la même source, les propos tenus par le représentant des motocyclistes ont également été rapportés  par le commandant de la police.

« On a convenu sur la délimitation des sites de la commune de Gombe où les motocyclistes sont interdits de circuler. La décision est maintenue et doit être d’application », a dit le  général Kilimbalimba.

Et de poursuivre : « Il y a un arrêté du gouverneur qui fixe les limites que les taxis motos ne doivent pas franchir. Les motocyclistes ont été convaincus et ont promis de nous accompagner dans l’application de cette mesure prise par les autorités ».

La mesure portant une nouvelle interdiction de l’usage des taxis motos dans la commune de Gombe, Nord de Kinshasa, a été prise mardi 13 février dernier, à l’issue d’une réunion présidée par le vice-premier ministre de l’Intérieur avec la participation du commissaire provincial de la police nationale ville de Kinshasa. Son application a entraîné la saisie de 160 motos. 

Rédaction / ACP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
9 × 4 =