Lualaba : « Non aux arrestations arbitraires des jeunes » plaide Axel Tshizau Zama, leader des jeunes

Après la ville de Kinshasa et quelques villes des provinces, c’est autour de la ville de Kolwezi, chef-lieu du Lualaba de transférer les jeunes délinquants qui tourmentent la quiétude de la population au centre de rééducation et d’apprentissage des métiers du Service national de Kanyama Kasese (Haut-Lomami), appréhendés dans quelques coins chauds de la ville.

Une action vivement saluée par la population longtemps dérangée aux heures tardives par ces jeunes dont la plupart sont en rupture des liens familiaux qui agressent et ravissent sacs, bijoux, téléphones et autres objets de valeur.

Certains jeunes sont innocemment arrêtés

Malheureusement cette opération inquiète de plus en plus car des innocents sont aussi interpellés.

« Laisser pousser ses cheveux, être mal vêtu, ne devrez pas être une raison d’arrestation, car nous vivons dans une ville où, tout au tour, nous trouvons des carrières et des champs et les jeunes qui y travaillent ne s’habillent pas comme des bureaucrates, alors ils ne devraient pas être pris pour ces délinquants de Kuluna et être transférés à Kanyama Kasese » plaide Axel Tshizau Zama,  leader des jeunes qui a toujours combattu l’insécurité à Kolwezi notamment par l’octroi à la police des numéros verts.

Pour ce jeune cacique, les autorités tant politiques que sécuritaires devraient libérer les personnes appréhendées par erreur lors de la traque de ces kulunas, car il y a des jeunes responsables des familles arrêtés juste parce qu’ils reviennent d’une carrière artisanale.

Rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
19 ⁄ 1 =