RDC : La Communauté islamique dénonce la partialité suspecte du Président de l’Assemblée Nationale et du Secrétaire de la CENCO sur « un complot » contre la COMICO

Dans une communiqué rendu public, la Communauté Islamique de la République Démocratique du Congo dénonce la partialité suspecte de l’Honorable Mbosso Christophe, Président de l’Assemblée Nationale et Monsieur l’Abbé NSHOLE Donatien, Secrétaire de la Commission Épiscopale Nationale du Congo, CENCO sur leur complot contre la COMICO. 

« L’opinion tant nationale qu’internationale, se souviendra qu’en date du 19 février 2021, sur Télé 50,  l’Honorable Président de l’Assemblée Nationale, avait justifié son refus de visiter la COMICO par manque d’interlocuteur valable.  De même, Monsieur l’Abbé NSHOLE était passé aux  médias pour déclarer qu’il se référera auprès du Ministère de la Justice à ce sujet. » peut-on lire dans le communiqué. 

Et de rajouter : 

« Contre toute attente, les deux précipités se sont substitués au Ministère de la Justice pour trancher le litige de la COMICO en faveur de leur protégé Cheikh ABDALLAH MANGALA pour deux raisons majeures à savoir :

1. Soutenir la candidature de Monsieur Sylvain LUMU MBAYA du fait d’être Conseiller juridique de l’Honorable MBOSO et Avocat Conseiller de Cheikh ABDALLAH MANGALA et ;  

2. La déstabilisation de l’Islam en RDC par l’Eglise Catholique depuis l’époque coloniale jusqu’à nos jours, ce dont nous ne tolérerons plus jamais.  

Pour ce faire, l’opinion tant nationale qu’internationale, retiendra que la plénière de chefs de confessions  qui siège pour désigner le Président de la CENI, a consciemment accepté de siéger avec Cheikh ABDALLAH MANGALA qui n’est pas Représentant Légal de la COMICO au regard des documents administratifs et judiciaires à notre possession mais copté sciemment pour déstabiliser l’islam dans notre pays. N’est-ce pas que la crédibilité des urnes qu’ils prétendent défendre est déjà entachée dès le départ avec la présence d’un intrus parmi eux ? » s’interroge l’Imam Cheik Youssouf  Djibondo

La COMICO qui dénonce ce clientélisme et ce lourd complot contre son épanouissement en RDC, rappelle le Président de la République et Chef de l’Etat, en sa qualité de Garant de bon fonctionnement des institutions du pays que les séquelles de la marginalisation de l’Islam depuis l’époque coloniale, restent encore visibles  à ce jour et qu’il était grand temps pour que justice soit rendue conformément aux principes d’un Etat de droit défendus par Lui, a poursuivi l’Imam Représentant legal. 

La délégation de la COMICO se dite surprise d’entendre de la bouche de Monsieur l’Abbé NSHOLE qu’il avait convié cheikh ABDALLAH MANGALA aux assises de Chefs de Confessions Religieuses tout simplement parce qu’il avait été reçu par l’Honorable MBOSO, comme si ce dernier devenait la référence constitutionnelle de notre pays.  

La COMICO recommande : 

Enfin, pour donner le meilleur exemple de respect de textes à d’autres couches sociales de notre pays, la COMICO demande :

1. le renvoie de cheikh ABDALLAH MANGALA des assises de Chefs de Confessions Religieuses au profit de Cheikh YOUSSOUF DJIBONDO KAPIEPIE

2. le retrait de la candidature de Maître Sylvain LUMU MBAYA présentée illégalement par Cheikh ABDALLAH MANGALA.

Rédaction 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
5 + 11 =