RDC : Probables élections 2023, la loi sur la CENI propose 5 postes seulement pour l’opposition au sein du bureau. ( Erik Binga )

RDC, pays d’Afrique centrale, gâchette du revolver du continent selon Franck Fanon, serait au firmament d’une douceur et d’une pureté inénarrables, la lune gravite solitaire, chassant devant elle une multitude de petits nuages floconneux par les guerres ethniques et multinationales. Ce pays s’habille en moine en pleine initiation dans un État de droit et la lutte contre la corruption.

Une réinstallation d’un système politique booster par la vision du chef de l’État à travers son union sacrée créée par la magie de l’esprit qui caractérisait la lutte pour le peuple d’abard du sphinx de Limete. Une lutte qui prônait le consensus pour regler les divergences politiques au détriments de la dictature et la corruption de la conscience collective.

Passage en force de la loi sur la CENi et indignation des forces politiques de l’opposition

Une irritation et un tollé caractérisés par le passage en force, l’union sacrée majoritaire au parlement par la ruse et la duperie, s’est octroyée une majorité monétaire à l’assemblée nationale en décembre dernier et le FCC se retrouverait basculé dans l’opposition et certaines forces politiques républicaines comme la NOGEC et Alliés se retrouvent illico presto comme non seulement force de l’opposition mais également comme porte étendard ou encore porte-parole du FCC de la résistance.

Marche de l’opposition pour protester contre la promulgation de la loi sur la CENI

Comme une lettre à la poste, cette loi a été déposé en catimini et son vote au parlement s’est déroulé comme entorse aux règlements interieurs de la chambre basse du parlement. Le contre poids entre la majorité et l’opposition n’a jamais été pris en compte et cette loi a été voté sans la participation de l’aile opposition toutes tendances confondues.

La NOGEC et Alliés dans la Rue ce lundi 12 juillet contre la loi sur la CENI

Su passage en force et à l’appui sur une majorité monétaire sous le label de l’union sacrée, La Nouvelle Génération pour le Congo (NOGEC) projette une marche de protestaion contre la loi sur la CENI et hausse le ton pour un DIALOGUE ÉLECTORAL de consensus entre différentes forces politiques (sociétés civiles et classes politiques) pour prévenir sur les risques d’une probables crises électorales et post-électorales a venir pourtant évitables par consensus.

Erik Binga,
Conseiller en communication et medias

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
28 − 12 =