Tribune : « L’imposition de M. Kadima est une erreur grave qui va rejoindre les « petites » erreurs et, le jour du débordement, personne ne pourra jamais contenir les dégâts » (Monique Mukuna)

Nous nous croyons surpuissants jusqu’au jour où nous réalisons que, finalement, ce qui a déjà été, c’est ce qui sera;qu’ il n’ya rien de nouveau sous le soleil!

Nous pensons rêver de l’idéal avant le pouvoir.

Cet ideal n’est autre que de baser notre lutte sur les insatisfactions du moment créées par le leadership en exercise. Dans le fond, nous n’avons ni lutte, ni vision ni ideal…Nous envions les honneurs, la luxure,le pouvoir d’emprisonner ou de liberer…
Dans 90% de cas chez nous en Afrique, nous qui nous presentons comme étant l’opposition farouche, nous devenons pire sur tous les sujets sur lesquels nous entrainions des illuminés et endoctinés sans vraie direction aucune!

Vous les jeunes qui remplissez les meeting des uns et des autres réfléchissez: Êtes-vous utilisés comme des marchepieds de nous qui rêvons de pouvoir pour nous enrichir; faites-vous partie de la masse par conviction; pensez-vous que le pays profite de vos prises de positions ou, vous acclamez simplement, par les pulsions de la jeunesse qui ont été nourries par des discours creux, partisans,de lavages de cerveau ou quelques fois tribalistes ( diviser pour régner) pour vous rendre tous les jours beaucoup plus exclaves et sans avenir ?

Monique Mukuna Mutombo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
3 + 6 =